Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Embaucher > Chômeurs et Plan de Formation : France Stratégie tire la sonnette d’alarme

Chômeurs et Plan de Formation : France Stratégie tire la sonnette d’alarme

Chômeurs et Plan de Formation : France Stratégie tire la sonnette d’alarme
Le 29 août 2017
Consacrer 15 milliards d’euros pour former un million de jeunes et un million de chômeurs, c’est la promesse du gouvernement de Philippe Edouard. Mais peut-on réellement espérer une baisse du chômage
Consacrer 15 milliards pour lutter contre le chômage via un plan de formation, c’est bien. Mais selon le rapport de France Stratégie, ce ne serait pas suffisant, loin de là. Car la hausse du chômage n’est pas seulement due à des lacunes en compétences. Il serait également le fait des difficultés des entreprises à identifier leurs réels besoins en compétences. Par conséquent, former les chômeurs et les jeunes, mais sans apprendre aux entreprises à améliorer leurs ressources humaines conduirait le dispositif, aussi massif soit-il, à l’échec.

Les plans massifs de formation ont historiquement peu d’impacts voire un impact négatif sur le chômage.

On s’en souvient lors du mandat de Hollande, le « plan prioritaire 500 000 formation » avait succédé au « plan 100 000 », lui-même suivant un « plan 30 000 ». France Stratégie rappelle dans son rapport qu’ils « ont eu peu de prise sur le taux de chômage, (…) certains travaux considér[ant] même que les effets de ces plans sont nuls, quand ils ne conduisent pas à dégrader relativement la situation des profils les moins diplômés. »
Morad Ben Mezian, en charge du rapport, complète : « Former sur certains métiers, de l’artisanat par exemple, a du sens, car le lien entre formation et emploi est, dans ce domaine, avéré. Mais il pourrait également être utile de créer des dispositifs permettant aux entreprises de mieux identifier leurs besoins.

Un dispositif à compléter avec une aide aux entreprises afin d’apprendre à identifier leurs besoins.

Pour France Stratégie, il est urgent que les entreprises adoptent des méthodes de management agile et apprennent à identifier en interne les compétences réelles et celles faisant défaut. Car le chômage ne serait pas seulement le fait d’une inadéquation Profil/Postes. Beaucoup d’entreprises exigent une expérience sur un poste similaire avant de recruter afin de se rassurer et parce qu’elles ne savent pas détecter les compétences réelles des candidats.

Par ailleurs, la formation n’est pas le seul moyen d’acquérir des compétences. D’autres solutions existent, comme par exemple le tutorat, le travail en binôme, … La branche de la métallurgie, qui a dû faire face à une réorganisation de la profession est très proactive sur le sujet. Elle est cependant aujourd’hui encore un cas trop isolé. 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Embaucher