Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités juridiques > Vers un nouveau système de retraite par point ?

Vers un nouveau système de retraite par point ?

Vers un nouveau système de retraite par point ?
Le 18 septembre 2018
L’objectif du gouvernement est de passer progressivement à un régime de cotisation par points pour les retraites. Mais concrètement, de quoi s’agit-il ?

Le fonctionnement de notre système actuel

Notre système de retraite n’est pas uniforme. Explications : il existe un régime général et des régimes spéciaux (pour les clercs, les marins, la Banque de France ou encore la SNCF et la RATP). En tout, il existe plus d’une trentaine de régimes qui sont répartis entre régimes de base et régimes complémentaires.

Toutefois, il existe trois grands principes directeurs qui régissent nos régimes de retraite :

Tout d’abord le régime de retraite, quel qu’il soit, est obligatoire. Cela signifie que toute personne qui travaille cotise pour la retraite. Elle ne peut y déroger.  Ensuite, c’est un système par répartition. Donc les cotisations des actifs financent les pensions des retraités. On est dans une logique de solidarité intergénérationnelle. À l’inverse, si nous étions dans un régime de retraite par capitalisation, chaque actif devrait accumuler un capital qui financerait sa propre retraite.  Enfin notre régime de retraite est un régime contributif. Les pensions de retraites sont proportionnelles au montant des cotisations versées au cours de la carrière.

Les nouvelles propositions : le système de retraite par point comment ça marche ?

Emmanuel Macron propose la mise en œuvre d’un système de retraite par point. Dans ce système, un euro cotisé ouvre les mêmes droits à tous.  Un actif va donc cotiser et accumuler chaque année un certain nombre de points. Au moment où il part à la retraite, le nombre de point va se transformer en pension. La pension sera calculée en fonction d’une valeur du point qui sera la même pour tout le monde.

Tous les régimes complémentaires français sont calqués sur ce modèle.

Concrètement, qu’est-ce qui va changer et qu’est-ce qui va rester ?

L’objectif est qu’à carrière identique et revenu identique, la retraite soit identique.  Toutefois, même si la forme changerait, le fond ne serait pas profondément modifié. Il s’agirait toujours d’un régime de retraite basé sur le principe de la répartition. De plus, l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans ne sera pas non plus modifié.  Mais son système inciterait à travailler plus longtemps car dans ce système plus une personne va décider de prendre sa retraite tard, plus sa pension sera élevée.

Emmanuel Macron propose une solution d’un régime universel par points. Mais l’objectif ne sera pas réalisé par le point mais par le côté universel. Il s’agit de la logique beveridgienne. En effet, si on voulait que tous les assurés soient traités de la même façon, il faudrait un seul régime donc universel, qu’il soit par points ou par annuités.