Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités juridiques > Chômage : en hausse de 1% sur juillet, dans un contexte économique pourtant favorable.

Chômage : en hausse de 1% sur juillet, dans un contexte économique pourtant favorable.

Chômage : en hausse de 1% sur juillet, dans un contexte économique pourtant favorable.
Le 24 août 2017
La DARES publie ce soir les chiffres du chômage sur juillet : 34 900 personnes de plus inscrites, dans un contexte où quasi tous les indicateurs du marché sont passés au vert.
Pas de tendance à la baisse à Pôle Emploi.
« Je ne suis pas sûr que juillet sera exceptionnel » avait prévenu ce matin sur RMC et BFM TV le Premier Ministre Edouard Philippe. Et effectivement,  si le nombre de chômeur avait baissé en juin (-0,3%) après avoir augmenté en mai (+0,6%), au mois de juillet il a connu une forte hausse, soit 34 900 chômeurs de plus en France.
Difficile donc d’en tirer une tendance claire, comme le rappellent les spécialistes, l’indicateur de Pôle Emploi étant connu pour sa forte volatilité. D’autant plus que, pour ajouter à la confusion, on observera que si la catégorie A fluctue, en revanche, les catégories B et C recensant les demandeurs d’emploi exerçant une activité ne cessent pour leur part de gonfler (+0,6% en juin, +8,3% sur un an). 

Un contexte économique pourtant favorable.
Cette hausse intervient dans un contexte économique global plutôt favorable pourtant, puisque la plupart des indicateurs du marché du travail sont au diapason de la croissance. Ainsi, le taux de chômage mesuré par l’INSEE selon des critères reconnus internationalement connaîtrait un léger recul (-0,1 point), s’établissant à 9,2 % de la population active en métropole (et 9,5% France entière). Dans le même temps, le taux d’emploi des 1515-64 ans s’est établi à 65,3%, soit un niveau jamais atteint depuis 1980 tandis que les déclarations d’embauches ont dépassé pour la première fois la barre des deux million au 2ème trimestre (notamment grâce à la hausse de signature des CDI : +5,7%) et que le secteur privé à créé un record d’emplois avec 91.700 emplois salariés.
Des chiffres à l’image des critères économiques plus généraux, telle une croissance économique de 0,5% par trimestre depuis fin 2016, ou un PIB (Produit Intérieur Brut) qui pourrait augmenter de plus de 1,6% en 2017 selon les économistes.
Seul l’indicateur de Pôle Emploi ne décrit donc pas encore une reprise franche.
 
Pour Muriel Pénicaud, qui se refuse à faire le moindre commentaire sur ces chiffres comme à son habitude, les statistiques de Pôle Emploi publiées par la DARES « ne reflètent pas bien l’évolution du marché du travail ».
C’est pourquoi elle a promis de réaliser un point trimestriel de tous les  indicateurs du marché à compter de la fin août. La date du premier rendez-vous n’étant cependant pas encore arrêtée à ce jour selon son Cabinet. 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités juridiques