Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités juridiques > Combattre le mal du siècle : comment faire face au stress en entreprise ?

Combattre le mal du siècle : comment faire face au stress en entreprise ?

Combattre le mal du siècle : comment faire face au stress en entreprise ?
Le 20 août 2018
Le stress est souvent identifié comme étant le « mal du siècle » au XXIème siècle. Loin de toujours être une source de motivation, il peut faire des ravages tant dans la vie professionnelle que dans la vie privée. Voici quelques conseils pour y remédie

Identifier et éradiquer les sources du stress

Les causes du stress au travail peuvent être multiples et variées.

Elles peuvent être purement internes au salarié: certains se sentent stressés par une surcharge de travail tandis que d’autres n’arrivent juste pas à s’organiser dans le temps.

Par moments, le stress peut être causé par un supérieur : L’entreprise ou la mission peut présenter un niveau d’exigence professionnelle trop élevé, ou du moins créer ce sentiment, et la hiérarchie peut faire pression pour que les tâches soient effectuées comme ils le voudraient.

Ces tâches peuvent parfois être mal définies par la personne l’ayant attribuée, ce qui peut faire stresser le salarié concerné qui ne sait pas ce que son supérieur attend.

D’autres causes comme les dissensions internes à un service ou des déséquilibres entre vie professionnelle et vie personnelle peuvent être de grands vecteurs de stress au quotidien.

Quelle que soit la cause, il conviendra de l’identifier, et si possible de la surmonter.

Par exemple, on luttera contre des dissensions internes par de la communication non-violente entre les salariés concernés qui pourront s’expliquer et s’accorder sur une meilleure ambiance de travail.

On peut lutter contre le sentiment d’insécurité professionnelle (notre valeur au sein de l’entreprise, notre capacité à être en phase avec les objectifs, notre niveau professionnel véritable…) en auto-vérifiant notre niveau, en s’assurant que nos capacités sont précieuses sur le marché du travail et que notre travail est effectivement de qualité.

 
Apprendre à positiver et à prendre son temps

Pour lutter contre le stress, il ne va pas s’agir d’essayer de le faire disparaître entièrement, car le stress reste l’un des leviers de motivation commun à tout le monde.

Il va s’agir d’apprendre à se faire confiance et à se dire que tout ne va pas aussi mal qu’on le pense.

Gérer son stress, c’est relativiser ses échecs. On apprend à chaque erreur et il conviendra de ne pas les répéter.

Accepter le risque que l’on puisse échouer, c’est accepter d’apprendre de ses erreurs et de s’améliorer.

Dès lors, en apprenant à positiver, on va pouvoir retirer un gros poids de notre conscience lié aux diktats répandus, tels que: « l’échec n’est pas une option » ou « je dois toujours être parfait ».

Face aux problèmes de gestions du temps, le meilleur moyen est d’organiser sa journée sans s’overbooker. Il ne faut pas utiliser plus de 50~60% de son temps, sur un planning, par jour.

En effet, il faut accepter de laisser une marge à l’imprévu et s’octroyer des pauses afin de regagner en efficacité.

Un esprit détendu est un esprit productif, et la fatigue engendre le stress.

Tout le monde peut trouver sa propre solution contre le stress, il existe peu de solutions miracles et la meilleure méthode reste d’en essayer plusieurs jusqu’à trouver la méthode qui nous convienne.

 

 

L’équipe juridique Droit-Travail-France

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités juridiques

Les derniers avocats

Trouver votre avocat