Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités juridiques > Mélenchon : sa démonstration de force contre les ordonnances est-elle un succès ?

Mélenchon : sa démonstration de force contre les ordonnances est-elle un succès ?

Mélenchon : sa démonstration de force contre les ordonnances est-elle un succès ?
Le 26 septembre 2017
Ils étaient 30 000 selon les sources policières, « plus de 150 000 » selon La France Insoumise à avoir répondu à l’appel contre le « coup d’Etat social » de Macron. Demi-succès ou vraie réussite ?

Jean-Luc Mélanchon, qui a défilé samedi avec son écharpe tricolore d’élu de la République, était très heureux à l’issue de l’événement, déclarant notamment que« La Marche contre le coup d’Etat social était un succès. C’est une démonstration de forces face à ces ordonnances » et que « le processus de lutte ne fait que commencer ».

 Un appel à « déferler sur Paris » qui n’a pas créé l’unanimité.

 Début septembre déjà, Mélanchon avait lancé une ouverture aux syndicats, indiquant qu’il « espérait » la présence de la CGT, ce qu’« il trouverait magnifique », ajoutant être « prêt à (se) mettre derrière les syndicats s’ils s’accordent entre eux, pour nous proposer un rendez-vous ». Il semblerait cependant que son appel à « déferler sur Paris » n’ait pas été entendu. Au contraire.

Si quelques drapeaux étaient bien présents dans le cortège, en revanche aucun leader n’avait fait le déplacement. Pas de Philippe Martinez battant le pavé côte à côte avec les Insoumis donc. La CGT, FSU et Solidaires, qui avaient appelé à manifester deux jours plus tôt, se sont au contraire déclarés agacés par l’attitude de Jean Luc Mélanchon, suspectant le député des Bouches-du-Rhône de vouloir les évincer de la contestation.

Cela n’a pas empêché le leader des Insoumis de commencer son discours en envoyant « un salut particulier à la CGT », rappelant que le mouvement « fêtait aujourd’hui même l’anniversaire de sa  naissance en 1895 ».

Côté politique, on aura surtout noté la présence de Pierre Laurent, secrétaire du Parti Communiste, et de Benoît Hamon, qui, après la contre-performance aux Elections Présidentielles, a quitté le Parti Socialiste pour lancer son « Mouvement du 1er Juillet » en référence à la naissance du PS en 1971. « Je suis là résolument et sans état d’âme » a-t-il lancé, ajoutant « J’ai décidé de rejoindre la manifestation organisée par La France Insoumise parce que, d’abord, je suis contre les ordonnances du travail. J’aurais trouvé assez curieux, au moment où ces ordonnances frappent des millions de Français, que je commence à avoir des pudeurs à l’égard de tel ou tel mot d’ordre ».

Un appel à la convergence des luttes… et aux casserolades

Le mot d’ordre était « Résistance ». Car le leader de la France Insoumise espère fédérer au-delà de la simple contestation contre les ordonnances de réforme du Code du Travail. Il en a appelé aux forains, hostiles à l’obligation qui leur est faite dorénavant de passer par des marchés publics, aux fonctionnaires, qui militent contre la journée de carence notamment, aux retraités, qui marcheront le 28 septembre contre la hausse de la CSG, aux lycéens et étudiants, « premières victimes des ordonnances » selon lui… 

Il l’a d’ailleurs rappelé sur son blog : « La mobilisation de la jeunesse serait évidemment un puissant facteur de conscientisation dans le pays et une aide considérable apportée aux combats de leurs parents. » 

Lors de son discours, Jean-Luc Mélanchon a également rappelé la proposition faite aux syndicats d’organiser « un combat déterminé, décisif, tous ensemble », n’hésitant pas à leur proposer de « se mettre à notre tête » et à évoquer l’idée d’une nouvelle marche « à un million (de personnes) sur les Champs-Elysées ».

Un appel à la convergence des luttes puisque « la bataille n’est pas finie, elle commence », qui ne fait pas oublier le sondage Le Parisien. A la question « Selon vous, Jean-Luc Mélanchon a-t-il réussi sa démonstration de force, vous étiez 67,1 % à estimer que non… », la Place de la Bastille n’ayant manifestement été prise qu’à moitié samedi dernier…. 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités juridiques

Les derniers avocats

Trouver votre avocat