Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Dialogue social > Négociations collectives à Carrefour : le plan exposé aux syndicats.

Négociations collectives à Carrefour : le plan exposé aux syndicats.

Le 23 septembre 2017
Le nouveau PDG de Carrefour a un agenda chargé. Relance des ouvertures dominicales et fermetures de sites… Les chantiers ont été présentés aux syndicats cette semaine.
Alexandre Bompard, ancien PDG de Fnac-Darty, est depuis cet été à la tête du géant de la distribution Carrefour. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son agenda de rentré est chargé ! Au cours de la semaine dernière, il a reçu les différents syndicats du groupe, FO, CFDT et CGT, pour évoquer son « ambition immense » pour Carrefour… et leur annoncer ses futurs chantiers.
 
« Les magasins en situation d’échec fermeront ».
Première surprise : le nouveau Président Directeur Général de Carrefour n’a « pas exclu » la fermeture des sites « jugés non rentables », indique FO, premier syndicat du groupe.
 
Et quand bien même Philippe Allard (CGT) rappelle que cela ne s’est « jamais fait dans les hypermarchés et les supermarchés », il a tout de même été forcé de confirmer qu’Alexandre Bompard « n’avait pas nié » quand le chiffre « d’une vingtaine » d’hypermarchés a été avancé. Une autre vingtaine pourraient également être franchisés et, enfin, une partie des anciens magasins Dia (ndrl magasins rachetés par Carrefour), pourraient être fermés.
 
Et si le nouveau PDG du groupe s’est voulu « très prudent dans ses propos », la CGT a tout de même dit toute son « inquiétude » quand aux effectifs et acquis sociaux des salariés du groupe.
 
Ouvertures le dimanche : le chantier relancé.
A la différence de celui de ses concurrents directs tels Auchan ou Casino, l’accord d’entreprise en vigueur dans le groupe verrouille les ouvertures dominicales, les limitant strictement aux dimanches dits « du maire ». Un accord que la précédente direction avait échoué à remettre en cause l’année dernière.
 
Alexandre Bompard a d’ores et déjà indiqué à FO que « les ouvertures se feraient en fonction de la concurrence » dans la mesure où « il n’est plus possible de (lui) laisser les parts de marché ». Une liste de 31 magasins susceptibles d’ouvrir le dimanche a d’ailleurs été transmises aux organisations syndicales en amont selon la CGT, qui précise dans son compte rendu que le grand patron n’a pas évoqué la concurrence mais s’est voulu « plutôt à l’offensive ».
 
On se souvient qu’à l’occasion de la publication des résultats du premier semestre fin août, Alexandre Bompard avait annoncé qu’il présenterait d’ici la fin de l’année un « plan de transformation » du groupe. Les négociations collectives viennent de commencer…

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Dialogue social

Les derniers avocats

Trouver votre avocat