Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Travail et avantages salariaux > Le point sur tout ce qui va changer au 1er avril : RSA, rémunération, AAH... Et ceci n'est pas un poisson d'avril !

Le point sur tout ce qui va changer au 1er avril : RSA, rémunération, AAH... Et ceci n'est pas un poisson d'avril !

Le point sur tout ce qui va changer au 1er avril : RSA, rémunération, AAH... Et ceci n'est pas un poisson d'avril !
Le 03 avril 2018
A compter du 01 avril 2018, les montants de l'AAH, de la prime d'activité et du RSA sont revalorisés pour suivre l'évolution moyenne des prix à la consommation hors tabac. Pour savoir si vous toucherez plus, c'est ici !

Comme chaque année, les montants du Revenu de Solidarité Active (RSA), de la prime d'activité et de l'Allocation Adultes Handicapés (AAH) sont revalorisés à partir de l'indice d'évolution de la moyenne annuelle des prix à la consommation hors tabac, calculée sur les douze derniers indices mensuels de ces prix publiés par l'INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques).

RSA : augmentation de 1% du montant forfaitaire socle à compter du 1er avril.

Le Revenu de Solidarité Active, ou RSA, assure un niveau de vie minimum aux personnes sans autre ressources (c'est-à-dire notamment aux personnes ayant épuisé leurs droits au chômage sans avoir retrouvé d'emploi). Il est toutefois réservé exclusivement aux personnes de plus de 25 ans, à l'exception des parents isolés entre 18 et 24 ans et des jeunes ayant déjà travaillés. C'est aussi le montant minimum que l'employeur sera obligé de laisser à disposition du salarié en cas de saisi sur salaire.

Pour obtenir le RSA, il faut déposer un dossier auprès de la Caisse des Allocations Familiales (CAF), ou auprès des services départementaux adaptés (assistante sociale, ...). En contre-partie du versement du RSA, le demandeur s'engage à rechercher activement un emploi et doit pouvoir justifier de ses démarches (réponse à des entretiens, envoi de candidatures spontanées, convocations à des entretiens, ...). Une démarche qui ressemble fort au fameux "Journal de Bord" qui devrait figurer dans la réforme de l'assurance chômage actuellement en préparation rue de Grenelle.

Le bénéficiaire du RSA peut également bénéficier d'un accompagnement social et professionnel qui sera confié à un référent unique (travailleur social, conseiller d’insertion ou conseiller Pôle Emploi selon les cas), qui établira avec le bénéficiaire un plan d'actions destiné à lui permettre de se réinsérer durablement sur le marché de l'emploi. 

A compter du 1er avril 2018, le montant du RSA socle est revalorisé à hauteur de 550.93 € mensuels (contre 545.48 € mensuels après la revalorisation de septembre 2017).

Prime d'activité : Revalorisation à hauteur de 531.51 € mensuels à compter du 1er avril.

La prime d'activité a remplacé à compter de janvier 2016 le RSA "activité" et la prime pour l'emploi. Il s'agit d'un revenu versé par la CAF (Caisse d'Allocations Familiales) en complément d'une activité professionnelle et calculé sur la base d'une déclaration trimestrielle tenant compte de l'ensemble des ressources du foyer.

Ce complément de revenu s'adresse exclusivement aux personnes majeures résidant en France, dont le revenu net mensuel est inférieur à 1.500 euros pour une personne seule et sans enfant, locataire sans aide au logement et qui ne se trouve pas en situation de congé sans solde, congé sabbatique, congé parental, disponibilité ou travail détaché. Il s'obtient, sous réserve de remplir les conditions rappelées ci-dessus, en déposant une demande en ligne auprès de la CAF.

A savoir : un travailleur indépendant peut percevoir la prime d'activité si son dernier chiffre d'affaires annuel connu est inférieur à 82.800 euros pour les commerçants ou à 33.200 euros pour les professions libérales et les artisans.

A partir du 1er avril, le montant forfaitaire annuel de la prime d'activité est revalorisé d'1%, passant de 526.25 € à 531.51 € net par mois.

Allocation Adulte Handicapé : le montant net forfaitaire passera à 819 € contre 810.89 € à compter du 1er avril 2018.

L'AAH (ou Allocation Adulte Handicapé) est un revenu complémentaire destiné à garantir un minimum de ressources aux personnes handicapées. Elle est versée par la CAF (Caisse d'Allocation Familiale) sous condition de ressources aux personnes âgées de 20 ans minimum et dont le taux d'incapacité à été reconnu à 80% minimum par la Commission des Droits de l'Autonomie des Personnes Handicapées. 

Pour la percevoir, le bénéficiaire de l'AAH (son soignant ou son aidant), doit déclarer ses ressources chaque trimestre auprès de la CAF.

A compter du 01 avril 2018, l'AAH sera revalorisée à 819 euros nets mensuels contre 810.89 € (suite à la dernière revalorisation en date du 01 avril 2017). Soit une augmentation de 1%.

 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Travail et avantages salariaux  -  Actualités juridiques

Les derniers avocats

Trouver votre avocat