Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités juridiques > Les chiffres du chômage pour le second trimestre 2018 : quel constat ?

Les chiffres du chômage pour le second trimestre 2018 : quel constat ?

Les chiffres du chômage pour le second trimestre 2018 : quel constat ?
Le 25 juillet 2018
Ça y est, on les attendait tous, les chiffres du chômage pour le second trimestre 2018 sont tombés. A la baisse ou à la hausse ? On vous répond.

Le 9 novembre 2017, Muriel Pénicaud, ministre du Travail ainsi que Pôle emploi ont annoncé qu’à partir de janvier 2018, la Dares publiera tous les trois mois le nombre de demandeurs d’emploi. Jusqu’à présent, les chiffres étaient rendus publics tous les mois. Selon la Dares, « cette refonte de la publication vise à mettre l’accent sur leurs variations au mois le mois, qui sont très volatiles et parfois difficiles à interpréter ». La modification du calendrier réussit plus ou moins au gouvernement…

Chiffres du chômage : une légère hausse…

La courbe du chômage qui est la plus regardée est celle des demandeurs d’emploi en catégorie A, c’est-à-dire n’ayant exercé sur la période aucune activité. Ainsi, le nombre de chômeurs est en très légère hausse de 0,1 % par rapport au trimestre précédent, soit une augmentation de 4 600 demandeurs d’emploi en France métropolitaine. Pour les départements-régions d’Outre-mer, il y a une augmentation de 0,8 %.

Certes, c’est moins bien que la période précédente, mais cela permet toujours d’afficher sur un an, une courbe à la baisse : moins de 1,3 %. Même si le nombre de chômeurs de la catégorie A reste élevé : soit 3 440 500 personnes en France métropolitaine ou 3 702 100 en ajoutant les départements-régions d’outre-mer (hors Mayotte).

Au deuxième trimestre 2018, le nombre de chômeurs inscrits, toutes catégories confondues, s’élève à 6 238 900 personnes en France métropolitaine contre 6 255 800 au trimestre précédent. Il s’agit d’un repli de 0,3 %. Pour l’ensemble des catégories et pour la France entière (outre-mer compris), le nombre de chômeurs atteint 6 557 600 personnes contre 6 592 100 au trimestre précédent, soit une baisse de 0,2 %

Les jeunes les plus touchés par le chômage...

En métropole, les jeunes sont la catégorie d'âge la plus touchée. En effet, le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a augmenté de 1,9%. La situation des seniors s'est aussi légèrement dégradée (+0,1%). Toutefois sur un an, les jeunes restent sur une bonne tendance (-1,5%), tandis que les seniors sont quasiment stables (+0,2%).

Selon les régions, la situation des demandeurs d’emploi est variable. Le nombre moyen de demandeurs d'emploi en catégorie A a diminué dans sept régions de France métropolitaine notamment en Corse (-5%) ou encore dans les Hauts-de-France (-0,7%) mais a augmenté dans les six autres régions comme en Île-de-France (+0,4%). Dans les départements-régions d'outre-mer hors Mayotte, la hausse est de 0,8% (entre –0,8% en Guadeloupe et +1,8 % à la Réunion).

Quels sont les motifs du chômage en France ?

En France, au second trimestre 2018, le principal motif du chômage est la fin de contrat (115 900 soit 21,9 % des motifs d’inscriptions à Pôle emploi). Les ruptures conventionnelles représentent 6,3 % des motifs d’inscriptions à Pôle emploi, soit une baisse trimestrielle de 1,2 %. D’autant plus que 9 100 licenciements économiques ont eu lieu au second trimestre 2018, soit un recul de 5,2 %.

L’autre motif du chômage repose sur la première entrée sur le marché du travail. Le nombres d’inscrits pour cette raison est en augmentation trimestrielle de 7,1 % et représente ainsi des motifs d’inscription à Pôle emploi.

                                                                                                                     L'équipe juridique Droit-travail-france.fr 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités juridiques

Les derniers avocats

Trouver votre avocat