Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités juridiques > Les relations amoureuses au travail: Liaisons dangereuses

Les relations amoureuses au travail: Liaisons dangereuses

Les relations amoureuses au travail: Liaisons dangereuses
Le 16 juillet 2018
Entre fantasmes et dissensions, les relations amoureuses au travail provoquent la passion. Mais qu’en est-il juridiquement ? Un employeur suspicieux peut-il couper court à une idylle naissante ? Entre dérives et libertés, la réponse est à nuancer.

Le droit à l’amour, une suite logique du droit à la vie privée

Le fait de passer une majeure partie de son temps sur le lieu de travail peut conduire certains salariés à développer des affinités avec une partie du personnel.

Parmi ces affinités peuvent naître de réelles amitiés ou de véritables idylles.

Si l’amitié ne dérangera pas l’employeur outre bavardages intempestifs, le développement de relations amoureuses entre salariés peut s’avérer problématique.

En effet, même si les relations entre personnes hiérarchiquement égales posent des problèmes moindres, la relation entre un salarié et son responsable peut entraîner de réels problèmes d’égalité de traitement.

Les soupçons de « promotions canapé » peuvent vite germer dans l’esprit de collègues méfiants et les dissensions en découlant pourraient s’avérer nuisibles pour l’entreprise.


Cependant, l’employeur doit éviter au maximum de s’immiscer dans la vie privée de ses salariés, et ce, même si cette vie privée a lieu sur le lieu de travail.

Il peut s’assurer que la relation entre les salariés n’affectent ni la qualité de leur travail, ni leurs collègues.

De même, il est en droit d’exiger de ses salariés qu’ils gardent la frontière entre vie professionnelle et vie privée intacte.

Dès lors, les effusions d’amour au travail devront être proscrites et attendront les heures de pause.

L’employeur doit s’assurer que les amants ne pratiquent pas la discrimination.

Pour être exact, il doit veiller à ce qu’ils ne s’avantagent pas mutuellement


Face aux dérives, l’employeur dernier rempart de la raison

Il appartient à l’employeur de faire en sorte que ses salariés se comportent de manière décente.

Ainsi, en cas de dérives, il pourra sanctionner les salariés trop démonstratifs ou trop belliqueux.

On pensera ainsi aux salariés qui viennent de rompre et qui occasionnent un trouble manifeste sur le lieu de travail.

Ce genre de comportements, peu propices au travail, sont à arrêter le plus vite possible, notamment aux vues de la récente obligation de l’employeur de prévenir les actes de harcèlement sexuel.

Ainsi, l’employeur dispose de moyens de lutte contre les dissensions causées par les couples en entreprise.

Parmi elles se trouvent : Le licenciement, l’avertissement, ou toute sanction que l’employeur jugera approprié .

Cependant, l’employeur doit avoir un intérêt légitime à agir, le seul fait d’avoir une relation amoureuse entre salariés ne peut justifier un licenciement à lui seul, un préjudice doit exister !

En tout état de cause, ni cupidon ni briseur de couple, l’employeur se doit de rester vigilant quant à l’évolution des relations entre les salariés et savoir faire la part des choses.


L’équipe juridique Droit-Travail-France.fr

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités juridiques  -  Travail et vie privée

Les derniers avocats

Trouver votre avocat