Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités juridiques > RH : Comment mieux manager en entreprise grâce aux 4 accords toltèques ?

RH : Comment mieux manager en entreprise grâce aux 4 accords toltèques ?

RH : Comment mieux manager en entreprise grâce aux 4 accords toltèques ?
Le 05 septembre 2018
Universels et intemporels, les fameux accords toltèques peuvent être des alliés précieux pour les managers tant ils permettent de briser les croyances limitantes de chacun et de faire émerger l'intelligence collective de l'équipe. Explications...

Neurochirurgien initié au chamanisme, le Dr Miguel RUIZ a fait connaître la culture ancestrale des toltèques (civilisation méso-américaine datée de 900 à 1200 avant notre ère) en 1997 grâce à son désormais best-seller "Les Quatre Accords toltèques" [ndrl avec plus de 4 millions 'exemplaires vendus, ce livre figure parmi les 50 livres de développement personnel les plus achetés en France]. Des principes d'une simplicité désarmante, du moins a priori, qui forment une sorte de code de bonne conduite pour vivre en harmonie avec soi et les autres et qui, adaptés à l'entreprise, deviennent de fantastiques outils de management en permettant non seulement à chacun de briser ses propres croyances limitantes, mais également de faire émerger l'intelligence collective de chaque équipe. 

Premier principe toltèque : "Que votre parole soit impeccable".

Avez-vous déjà remarqué le nombre de conversations qui consistent essentiellement à critiquer et à juger les autres, que ce soit le patron, le conjoint ou la conjointe, tel ou telle collègue, le service d'à côté, le fournisseur, ... ? Que ce soit pour se rassurer en vidant sa poubelle émotionnelle sur un autre ou par besoin d'appartenance, puisque critiquer tel ou telle permet de se rapprocher de celui-ci ou de celle-là

Et comment lorsqu'on propose d'arrêter ce petit jeu, l'antienne est bien connue : "Oui, mais si on ne peut plus critiquer personnel, alors on n'aura plus grand chose à se dire !!" Et pourtant... Pour les toltèques, la parole est un don divin. Par suite, elle est sacrée et nous distingue notamment des animaux. Elle a un pouvoir créateur, et c'est pourquoi il faut la respecter et donc de choisir à qui l'on s'adresse, ce que l'on dit, voire même le ton et le rythme de sa voix. Qu'elle soit comme le chant d'un oiseau, l'intention en plus. 

Le principe consiste donc à ne pas juger, ne pas blâmer, ne pas critiquer quiconque, pas même soi (oui, même quand vous venez de manquer un délai ou de rater un contrat pour une peccadille !). Au contraire. Soignez votre expression orale, parlez toujours avec intégrité, dites uniquement ce que vous pensez sans dénigrer quiconque. 

Plus facile à dire qu'à faire, mais en vous entraînant, vous constaterez rapidement que c'est toute la dynamique de l'équipe qui gagnera en efficacité grâce à une communication plus fluide, plus directe, plus transparente et, en somme, plus confiante. 

L'astuce ? Parlez directement à vos interlocuteurs en formulant des demandes plutôt que des reproches. Apprenez à dire "et" à la place du fameux "mais" (nous avons testé à la Rédaction... pas facile vous verrez !), "je" à la place de "nous" ou du fameux "on" (que personne n'a jamais vu du reste !).

Deuxième accord toltèque : "N'en faites jamais une affaire personnelle, quoi qu'il arrive".

Vous sortez d'une réunion un peu chahutée pour entendre votre collègue vous expliquer qu'à son avis, vous vous êtes "laissé embarquer par Untel" et n'avez "pas assez pris la main sur la réunion". En somme, que vous avez manqué de leadership. Bien sûr, la tentation est grande de réagir par la colère ou par la tristesse et le manque de confiance en soi en fonction de votre personnalité ou de votre humeur du jour. 

Miguel RUIZ nous explique que dans ce cas, il est essentiel de se souvenir que "ce que les autres disent ou font n'est qu'une projection de leur propre réalité et de leurs croyances". En clair, la vie est un théâtre dont nous sommes tous les acteurs. Chacun a sa pièce à jouer, chacun a sa perception des choses, sa propre réalité. C'est votre perception des choses qui vous pousse à vous sentir attaqué ou dénigré.

Par conséquent, au lieu de vous sentir attaqué ou dénigré par quelqu'un qui formule une critique (ou un compliment !) à votre encontre, rappelez-vous qu'en réalité, l'autre ne fait jamais que parler de lui-même et de sa perception des choses. Mettez-vous en position d'observateur, écoutez ce que l'autre vous raconte sur lui-même et apprenez ce qu'il y a à apprendre. 

N'hésitez pas à prendre la responsabilité de vos émotions et, face à un événement stressant ou anxiogène, rappelez vous que vous n'êtes pas ce que vous faites, vous n'êtes pas votre mission. Rappelez vous que vous travaillez "avec Untel" et non pas "pour Untel" et évitez de renvoyer dans ses buts un collaborateur inquiet suite à une décision en répliquant face à sa demande que "c'est ton problème".

Vous verrez... Prendre du recul par rapport aux querelles d'ego vous aidera rapidement à gagner en énergie et en temps !

Troisième accord toltèque : "Ne faites aucune supposition"

C'est sans doute le plus difficile à mettre en place, mais aussi le plus puissant et le plus à même de générer du bien-être au sein d'une équipe. Car si l'Homme s'est hissé en haut de la chaîne alimentaire, ce n'est certes pas grâce à ses griffes, ses crocs ou sa fourrure... C'est plutôt grâce à une spécificité de son cerveau qui permet de faire teflon sur le positif et velcro sur le négatif. Et pour cause ! Il était bien plus utile à Néandertale de se souvenir que telle baie était toxique que de savoir à quel point se rouler dans l'herbe peut faire du bien... 

Sauf qu'aujourd'hui, cette programmation cognitive qui a sans doute sauvé nos ancêtres se retourne contre nous. Zoé et Martin ne  vous ont pas dit bonjour ce matin à la machine à café ? C'est certainement qu'ils vous en veulent... Un recommandé à aller chercher à la Poste ? Et si vous étiez remercié ? ... C'est automatique. Notre mental cherche des explications rationnelles à tout, interprète tout, et, souvent, se livre à des scénarios catastrophes. 

Votre N+1 ne vous a pas encore reçu pour vous parler de votre dernier rapport ? C'est forcément qu'il ne lui a pas plu et que vous avez raté quelque chose... ou pas ! Peut-être que votre N+1 a pris du retard parce qu'il a un rhume ou une migraine, ou peut-être qu'il a tellement apprécié votre rapport qu'il a dû lui-même se documenter pour comprendre vos hypothèses... 

Alors plutôt que de vous torturer les méninges et de faire tourner à plein régime votre petit moulin intérieur -au risque de vous contenter de faire du présentéisme et donc de manquer d'efficacité... et si vous communiquiez clairement à vos voisins vos besoins, vos désirs et vos objections ? Et si vous arrêtiez les pensées parasites du type "il a l'air de...", "j'ai l'impression que..."

Arrêtez les sous-entendu et les ruminations inutiles. Allez directement voir votre voisin et posez lui des questions. Expliquez lui franchement votre besoin ou votre étonnement. Acceptez de dire "je ne sais pas" ou qu'autrui puisse avoir un point de vue différent. Et être perdu dans ses pensées par exemple, ou tellement myope qu'il ne vous a pas reconnu !

Quatrième accord toltèque : "Faites toujours de votre mieux".

Dit comme ça, c'est simple et cela relève du bon sens. Vous vous dites d'ailleurs très certainement que c'est déjà ce que vous faites. Et pourtant ! Combien de fois cette semaine avez vous dit (ou pensé) des choses comme "j'aurai dû", "si j'avais su", "mais pourquoi est-ce que je n'ai pas...", "la prochaine fois"... Allez... avouez !

Pourtant, la seule chose à laquelle vous pouvez vous engager est de faire de votre mieux. Quelle que soit l'activité ou la mission dans laquelle vous vous lancez, la seule chose que vous puissiez promettre est de faire de votre mieux. Que la culture d'entreprise ou votre responsable vous exhorte à en faire toujours plus est une chose... Mais comme le rappelle la sagesse populaire, "même la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle a". Alors arrêtez tout de suite l'auto-flagellation !

Une fois votre dossier rendu, la balle est tirée, vous ne pouvez plus la reprendre. La vie n'est pas un jeu vidéo ou vous pouvez recommencer à l'infini la même action, le même saut... Les Toltèques nous rappellent qu'il faut être à 100% dans le moment présent, puisque lui seul existe. La mort ne prévient pas, alors faites et dites tout de suite en évitant la procrastination. Agissez maintenant au lieu de réfléchir en boucle pour ne produire aucun résultat. 

En prenant en considération les limites de chacun et le potentiel de tous, en réglant les difficultés au fur et à mesure, à fond et en pleine conscience, en tirant parti de vos erreurs et de celles de vos collaborateurs et en oubliant les règlements de compte stériles qui vous enracinent dans un passé révolu, vous goûterez bientôt la grande satisfaction d'exploiter pleinement non seulement vos potentialités, mais aussi celles du groupe pour une efficacité commune. 

Cinquième accord toltèque : "soyez sceptique mais apprenez à écouter".

Pour les Toltèques, la vérité en soi n'existe pas. Chacun porte en soi sa propre vérité puisque chacun construit sa propre réalité à partir de ses propres perceptions. En prenant le temps de laisser la parole de l'autre se décanter en soi, en acceptant de questionner sans cesse votre réalité, ces vérités martelées par votre entourage ou vos propres ruminations, vous serez en mesure de passer outre les apparences et de faire preuve de davantage de discernement et de lucidité, de tolérance et de partage. 

Acceptez d'écouter l'autre jusqu'au bout sans l'interrompre. Préférez les "oui, et..." aux "oui, mais...". Renoncez à vouloir avoir raison sur tout et tout le monde en permanence au prix de luttes oratoires énergivores... Et vous verrez que rapidement, vous serez comme ces fameux chefs indiens, capables de construire des accords qui vous aurez semblé de prime abord tout à fait irréalisables !

Demain, revêtez donc votre nouveau costume de guerrier Toltèque. Soyez serein et calme, heureux à l'idée de vous sentir un peu plus proche de vous-même et savourez cette nouvelle énergie qui va vous enthousiasmer ! 

Ingrid TRONET

Tronet Conseils

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités juridiques  -  Dialogue social  -  Travail et vie privée

Les derniers avocats

Trouver votre avocat