Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités juridiques > Vous avez le "blues de la rentrée" ? Voici 6 remèdes efficaces...

Vous avez le "blues de la rentrée" ? Voici 6 remèdes efficaces...

Vous avez le
Le 05 septembre 2018
L'heure de la rentrée a sonné et avec lui le traditionnel blues de la rentrée ! C'est dans l'ordre des choses et on s'en remet chaque année. Mais pour éviter que ce syndrome du blues de la rentrée ne dure... Quelques remèdes efficaces !

L'été, les vacances, le soleil, la liberté... Et puis il faut revenir au bureau. "La plupart des gens éprouvent du stress et de la tristesse lors de cette reprise" assure Isabelle CONSTANT, psychothérapeute, tandis que le Docteur Patrick CHARRIER en psychologie et Directeur de Psya Ouest, cabinet spécialisé dans la gestion des risques psycho-sociaux et auteur de l'ouvrage collectif Burn-Out, Droit et Cognition (Editions du Borrego, 2018) assure qu'il s'agit d'un court épisode dépressif utile dans la mesure où "il signale qu'un nouvel équilibre doit se recréer. Du chaos renaît un ordre différent !" Il n'empêche, pour éviter que cet épisode ne se prolonge désagréablement, notre Rédaction a recherché quelques conseils efficaces (testés sur nos rédacteurs et approuvés !)

Le retour au bureau est difficile ? Rassurez vous... Vous n'avez pas tout oublié !

Que le programme de vos vacances ait été chaise longue, rando ou tranquille à la maison, bien souvent le retour au bureau s'accompagne de l'affreuse certitude d'avoir tout oublié. C'est quoi déjà la procédure en cas de... ? Et mes mots de passe ? Comment conduire une réunion de manière efficace ou négocier avec tel fournisseur ?... 

Isabelle CONSTANT vous rassure : "Bien sûr, vous savez encore le faire. En un mois d'interruption, les automatismes professionnels ne sont pas rouillés, vos compétences sont toujours là, votre légitimité aussi dans le poste". Aucune raison de paniquer donc.

Hiérarchisez vos priorités et ne vous laissez pas submerger par tout ce qu'il y a à faire en rentrant. Allez y doucement en amorçant la pompe progressivement, en douceur. Lorsque cela est possible, commencez par vous fixer des objectifs très modestes le premier jour voire la première semaine, et montez en puissance graduellement.

Vous verrez : en amorçant la pompe avec des petites avancées simples et modestes, vous aurez un sentiment d'accomplissement qui dissipera en un clin d’œil ce vilain blues !

Retrouver les mêmes têtes, les mêmes routines vous angoisse ? Renouvelez votre cartable !

Patrick AMAR, psychologue et directeur de la société de conseil en santé et performance au travail Axis Mundi, coauteur du livre J'arrête de stresser (Eyrolles, 2013) explique : "La rentrée s'accompagne, souvent avant la reprise, d'une anticipation anxieuse de ce qu'on va retrouver (et devoir affronter) au travail ou dans sa vie personnelle" tandis qu'Isabelle CONSTANT rappelle que "le plus démoralisant parfois, c'est de se dire qu'on va retrouver les mêmes têtes, le même décor, les routines. L'individu a l'impression de redoubler. Il faut casser cette vision en introduisant de la nouveauté".

Remarquez d'ailleurs à quel point les élèves aiment à renouveler leur cartable chaque année... Souvenez vous du plaisir que vous aviez à découvrir votre nouvelle trousse, vos nouveaux crayons... Et si nous nous autorisions à faire pareil ? 

Adoptez une attitude positive face à cette rentrée et offrez vous un peu de nouveauté ! Un nouvel agenda, un nouveau sac, une "tenue de rentrée" ou de nouvelles habitudes... Et pourquoi ne pas casser la routine en optant pour un petit déj sur la route une fois par semaine, un nouveau cours de Yoga ou autre chose ? N'importe quoi qui mette un nouveau piquant et ritualise le passage à une nouvelle année...

Rappelez vous des raisons pour lesquelles vous aimez votre travail... et apprenez à reprendre du plaisir !

Fini la dolce vita, bienvenu au stress du boulot ! Et si vous cassiez une fois pour toute cette vision des choses ? Patrick AMAR est formel. il faut "sortir de cette pensée dichotomique selon laquelle lorsque je travaille, je ne m'amuse pas : pourquoi ne pas injecter du plaisir dans son quotidien en conservant à l'esprit des choses plaisantes que l'on a réalisées pendant ses vacances ou encore pérenniser les résolutions et projets débutés en congés ? Ce moment de retour est propice pour introduire des changements à dose homéopathique. Tenir une résolution et pas dix, c'est largement suffisant comme programme de rentrée !"

En clair, tout ce qui permet à la pensée de flotter de nouveau est le bienvenu ! Régulez votre sommeil quelques jours avant la reprise permet souvent de se réhabituer progressivement. N'hésitez pas non plus à actionner "des compensateurs qui ont fait leurs preuves" rappelle Patrick CHARRIER, comme par exemple les soirées détentes en famille, les week ends sympas, la sortie "entre filles" mensuelle, ... 

Au travail, nous sommes tous des athlètes de haut niveau !

"Il faut civiliser l'esprit et laisser le corps devenir sauvage" expliquait déjà Maô tsé Tung... Avez-vous  noté que bien souvent, vous retrouvez votre énergie physique pendant les vacances ? Gardez le contact avec votre corps une fois rentré(e) !

Si l'agenda déborde, vous pouvez descendre une ou deux stations de métro plus tôt, garer votre voiture un peu plus loin ou tout simplement effectuer quelques gestes de yoga chez soi... Ou profiter de la conduite des enfants à la piscine ou au foot pour se renseigner sur les activités proposées près de chez vous ! Tout ce qui stimule vos endorphines, ces fameuses molécules du plaisir, est à prendre ! 

N'oubliez pas non plus de vous accorder de vraies pauses sans téléphone, sans sonnerie, sans mail... Un quart d'heure de sieste en début d'après midi est souvent plus réparateur qu'une grasse matinée et soulager un peu votre esprit de la sur-sollicitation dans laquelle il baigne au travail est un vrai moment de bien-être qui vous rendra le sourire !

Apportez de petites corrections à votre routine, mais éviter les "grandes résolutions" qu'on ne tient jamais...

La rentrée comme le 1er de l'An est l'occasion de faire un bilan... et de prendre de grandes résolutions. Non seulement cela rassure, mais cela peut avoir de vrais effets bénéfiques puisque cela nous oblige à nous projeter dans le futur. Mais n'oubliez pas : rien de plus frustrant et déprimant que de se voir rappeler sa grande résolution de la rentrée... passée à la trappe sitôt exprimée !

"Le mieux est de changer quelque chose tout de suite" explique Isabelle CONSTANT. "Vous désirez faire de la randonnée régulièrement ? Apportez dès demain une plante verte à votre bureau. Elle vous rappellera au quotidien votre décision". N'hésitez pas à construire un Vision Board qui retracera toutes les étapes à suivre pour accomplir cette nouvelle résolution. Petit pas par petit pas, vous avancerez et en serez d'autant plus satisfait !

Au-delà d'une quinzaine de jours, attention !

Attention tout de même. Si elle est classique voire même normale, la fameuse déprime de la rentrée ne doit pas durer dans le temps. Au-delà de 15 jours, on ne parle plus de blues de la rentrée mais de quelque chose de plus profond. Posez vous alors franchement la question : "Est-ce que ma vie professionnelle me convient ?"

Pour ne pas globalisez votre malaise, évaluez la situation... Qu'est-ce qui ne va pas ? La définition de votre poste ? Vos tâches régulières ? Vos relations aux autres (collègues, collaborateurs, hiérarchie..) ? Voter rythme de travail (trop ou trop peu) ? L'ambiance, le manque de reconnaissance... ? Mettez des mots sur votre malaise afin de trouver la parade la plus adaptée. Quitte à faire un véritable bilan de compétences et à vous réorienter professionnellement. 

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités juridiques  -  Travail et vie privée

Les derniers avocats

Trouver votre avocat